symbolecouleurclaire4x
symbolecouleurclaire4x

Entrevue avec Alexis de chez Flatsy

09/08/2021 14:34

C. Voiret

Entrevue, StartUp, Flatsy, Plateforme, Agent de visite, Visite, Agence immobilière, Startup,

Entrevue avec Alexis de chez Flatsy

Quelle est la fonction principale de Flatsy ?En quelques mots, on propose une plateforme de gestion des visites immobilières [...]

Bonjour Alexis, est-ce que tu peux te présenter et présenter Flatsy ?

 

Bonjour à tous, je m’appelle Alexis Chauffert-Yvard Je suis le CEO et co-fondateur de Flatsy, qui est une startup spécialisée dans la gestion des visites immobilières et qui a été créée en 2015.

sanstitre2-1628515674.jpg

Quelle est la fonction principale de Flatsy ?

 

En quelques mots, on propose une plateforme de gestion des visites immobilières. En gros, c’est une plateforme technologique avec différents outils et services. Le cœur de notre offre, c’est surtout la mise à disposition d’agents de visite qui sont des indépendants qu’on recrute et qu’on forme pour faire des visites en complément ou à la place des agents immobiliers. C’est vraiment notre cœur de business. Depuis quelques mois, on développe des outils SaS (Software as a Service), des outils technologiques qu’on met également à disposition des agences immobilières en amont ou en aval de la visite. Plus précisément, en amont, c’est un outil de prise de rendez-vous, un peu comme ce que peuvent proposer les médecins, qui facilite la prise de rendez-vous pour le visiteur aussi bien à la location qu’à la transaction. En aval de la visite, on a également un outil de captation et de traitement des dossiers locataires pour faciliter leur traitement par les agences immobilières.

 

Voilà donc les trois services : nos agents de visite, les prises de rendez-vous et le traitement des dossiers avant et après la visite.

Peux-tu nous parler du chemin parcouru ?

 

Au tout début de Flatsy, ce n’était pas évident de se faire une place sur le marché puisqu’il fallait expliquer aux agences immobilières et aux professionnels du secteur que la visite ce n’était pas forcément leur cœur de métier, que ça prenait beaucoup de temps pour une valeur ajouté pas forcément élevée, notamment en location. Il a fallu évangéliser le marché. C’est ce qui prend le plus de temps quand on est une startup. Sans forcément de moyens financiers énormes. Malgré tout, on a très rapidement réussi à signer nos premiers clients, des agences d’abord indépendantes et puis ça a ensuite séduit les grands réseaux. Localement dans un premier temps puis ensuite au niveau national. Notre premier enjeu était d’évangéliser.

 

Aujourd’hui, on est présent dans une vingtaine de villes en France, que ce soit Paris, Lille, Nancy, Metz, Lyon, Dijon, Grenoble, St-Etienne, Marseille, Toulouse, Montpellier également, Bordeaux, Nantes. Cela montre qu’il y a une vraie appétence pour le marché et surtout maintenant, il y a de plus en plus de grands réseaux nationaux qui travaillent sur toute la France et qui proposent ce service de délégation de visite à leurs agences. Elles choisissent ou pas de faire appel à nos services, il n’y a aucune obligation. Il n’y a pas une nécessité d’avoir des volumes élevés pour faire appel à Flatsy. Il faut juste de la récurrence. En fonction de leurs besoins, ils font appel à nous.

En y réfléchissant bien, les agences ne sont pas ouvertes h24, sept jours sur sept, le client peut avoir des demandes particulières de visite qui ne peuvent pas être servies par des agences, donc vous avez tout votre rôle, là.

 

Exactement, le meilleur commercial de Flatsy est le client final. Les besoins ont fortement évolué, pas seulement sur l’immobilier mais aussi sur d’autres secteurs, on pense bien évidemment aux médecins, où les gens veulent pouvoir prendre rendez-vous quand cela les arrange, notamment le soir, chez eux depuis leur canapé, également choisir le créneau qui leur convient le mieux dans leur agenda. L’immobilier, c’est pareil. Les agences sont conscientes que les visiteurs veulent choisir un créneau adapté à leurs contraintes professionnelles et personnelles, et c’est souvent le soir après 17h ou 18h, ou encore les week-ends pour visiter les biens en famille, aussi bien à la location qu’à la transaction. Il y a une vraie tendance de fond structurelle de la part du consommateur final qui a aussi incité les agences à nous tester dans un premier temps et puis finalement signer avec nous des contrats cadres, sur plusieurs années. C’est vraiment complémentaire de leur offre de service.

 

Un autre élément important, c’est qu’il y a beaucoup d’agences qui ont des phases où il y a moins d’activités que d’autres et dans ces cas-là, elles doivent gérer leurs salariés, ou quand, au contraire il y a un coup de bourre, elles n’ont pas forcément les équipes disponibles pour y répondre. Dans ce cas-là, Flatsy arrive en support de leurs équipes. C’est ce qui arrive notamment pendant le pic estival où beaucoup de gens décident de déménager et à l’inverse, il y a aussi des agents immobiliers qui partent en vacances. Il y a donc un décalage entre l’offre et la demande et Flatsy arrive en support pour les aider pendant cette période-là.

 

Il y a un dernier cas d’usage qui est très important chez nous, c’est les absences ou congés de leurs équipes. Il y a les vacances, les congés maternités, les congés maladie et Flatsy arrive toujours en support ad hoc pour aider les agences dans ces périodes-là.

 

Il y a beaucoup de cas d’usage. Il n’y a pas une seule façon d’utiliser Flatsy, ça dépend des besoins de chacun de nos clients.

 

 

Comment formez-vous les collaborateurs avec lesquels vous travaillez ?

 

50% de nos agents de visite viennent déjà de l’immobilier, qui ont déjà travaillé dans le secteur. Ils sont tout à fait « sachants ». Les 50% restant sont des personnes qu’on recrute et qu’on forme spécifiquement à la visite. On va leur expliquer comment optimiser la présentation d’un bien, qu’est-ce qu’une GLI, la loi Pinel, les différents aspects un peu techniques du métier. On les forme aussi aux spécificités de l’agence parce que l’on travaille aussi bien avec des bailleurs sociaux qu’avec des agences digitales ou avec des agences traditionnelles. Chacun de ces persona-là a des besoins et des méthodes spécifiques et dans ces cas-là, on forme nos agents de visite pour pouvoir travailler de façon optimale avec chacun de ces clients.

Vous avez une actualité particulière parce que vous venez de lever quelques millions d’euros. Quelles sont les conditions de la levée (sans trahir de secret professionnels) ? Comment vont être utilisés ces fonds ? Qu’est-ce qu’il y a derrière cette levée de fonds ?

 

Ce n’est pas confidentiel. On a réussi à lever trois millions d’euros, donc on est très content. Après, ce n’est pas une fin en soit de lever des fonds. C’est plutôt un support à la croissance. L’objectif est bien évidemment pour toute boîte d’être rentable et c’est parce qu’on a atteint cette rentabilité qu’on a pu attirer des investisseurs. Dans le tour de table, on a pas mal d’investisseurs régionaux, des acteurs très implantés dans les territoires, notamment le fond N-CI Waterstart, il y a également la caisse d’épargne Normandie qui a investi. Cela montre un peu la volonté de Flatsy de rayonner un petit peu partout en France. C’est l’objectif numéro un de la levée de fonds, c’est renforcer nos parts de marché dans les territoires, dans les villes où on est déjà présents et éventuellement dans de nouvelles pour répondre aux besoins des grands réseaux avec lesquels on travaille de plus en plus.

 

L’objectif deux est de continuer à développer la technologie, l’innovation. Je vous ai parlé du produit SaS de prise de rendez-vous. C’est un produit assez innovant que l’on a commercialisé en février et il y a beaucoup de retours clients qui remontent chaque semaine et chaque jour qu’on implémente avec nos équipes techniques. On va continuer à innover cette partie-là, sur tout ce qui est SaS et technologie en parallèle et autour de la visite.

 

Très concrètement, c’est beaucoup de recrutement. On était une quinzaine avant la levée, là on est vingt-cinq et on sera une quarantaine de personnes à la fin de l’année. Donc on fait plus que fois deux en termes d’effectif. L’objectif, c’est vraiment de créer de la valeur pour nos clients, à la fois les agences immobilières et aussi pour les visiteurs et le parcours client.

Est-ce qu’aujourd’hui, avec ce qui est développé en SaS, vous êtes intégrés à certains logiciels métiers ?

 

On commence à s’intégrer, notamment avec des acteurs comme AC3 et leur plateforme Immofacile. Il y a beaucoup de SARL qui nous contactent et qui sont intéressés par cette technologies-là et pour nous c’est un formidable moyen d’être visible pour toutes les agences immobilières mais aussi de proposer cette innovation pour qu’elle devienne un peu une commodité sur le marché et que toutes les agences puissent y accéder plus facilement. Ce sont des discussions qui sont déjà en cours et qui avancent très bien.

 

Merci pour cette entrevue et bonne continuation pour la suite.

logoflatsy-1628512300.png

facebook
linkedin
youtube
Create Website with flazio.com | Free and Easy Website Builder